Quand Kilian emmène Lily en Terre du Milieu

Publié le par Lily

Il s'est fait attendre notre nouvel invité du moment, mais comment lui en vouloir alors qu'il nous parle
avec autant de passion de la Fantasy et de Tolkien. Cette semaine et pour ce mois spécial Tolkien,
je vous laisse avec Kilian, un très bon ami à moi et fan avec qui j'ai beaucoup de lecture en commun
(Feist d'ailleurs c'est lui qui m'a refilé le virus, Tolkien notamment).

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

 

Alors, alors, moi c'est Kilian, un petit 24 ans depuis peu, toutes ses dents, tombé dans la fantasy depuis de longues années et sans doute pas près de décrocher.  

 

Que représente la lecture pour toi ?

 

Houlà, sacré question, ce que ça représente ? Déjà on peut y mettre trois périodes de lecture. La première, mon enfance, j'adorais quand ma mère me lisait des livres même quand je savais lire, je m'endormais tranquillement au son de sa voix. Puis la deuxième période vers mes 8/10 ans je pense, ou l'entrée au collège, là où la lecture devient obligatoire et surtout notée ! Un vrai dégoût pour moi, la méthode des professeurs sans doute, quoiqu'il en soit je n'ai pas lu par plaisir, je ne lisais que les livres qui m'étaient imposés. Et pourtant avec du recul il s'agissait de très bon livres ! Vient ensuite le grand tournant, vers mes 12 ans une nouvelle ère arrive, et ce grâce à la Fantasy, c'est cette dernière qui m'a redonné envie de lire, au début de la fantasy (merci Tolkien) puis d'autres genres. C'est là que la lecture prend toute son importance pour moi, c'est un moyen de s'évader, de faire travailler son imagination, de jouer avec son esprit, de passer un moment où le temps n'existe plus et où seul les pages comptent (bon sauf si on s'endort dessus, mais on s'endort la tête dans le monde de la fantasy). Les livres sont sans doute une des choses les plus importante pour moi (et c'est un accro aux jeux-vidéo qui vous dit ça).


Tu es un fan de fantasy, peux-tu nous dire se qui t’attire tant dans la littérature d’imaginaire,
notamment dans l’œuvre de Tolkien ?


La première œuvre de Fantasy que j'ai lu était Bilbo le Hobbit de Tolkien, mais ce n'est pas cette œuvre qui m'a fait pencher vers le côté obscur, c'est un autre écrivain : Feist ! Il m'a donné du fil à retorde, je n'accrochais pas trop au style de son premier roman (maintenant je me rends compte que Feist débutait dans l'écriture), mais j'ai continué pour montrer à mes parents que je pouvais lire (et aussi pour faire plaisir à ma grand-mère qui m'avait offert ce livre …), et là la suite des livres, la relation avec les personnages, le monde imaginaire, tout est devenu
plus claire et j'ai vraiment accroché.
Depuis je continue de le lire et lui, il continue de sortir des livres. Ce qui m'attire dans la littérature « d'imaginaire », c'est justement ce côté imaginaire, pouvoir sortir de la réalité, voir se réaliser des choses improbables et impossibles. J'ai encore du mal de lire des livres sur la réalité, sur notre période, car pour moi c'est mal représenté, pas assez réaliste. Alors qu'avec la Fantasy on peut se permettre plus de liberté, d'imagination. On reproche souvent que la fantasy raconte toujours la même chose, mais ce n'est pas le problème seul de la fantasy, c'est le problème de tout, certes il y a de la mauvaise fantasy, mais les bons auteurs arrivent à trouver cette petite étincelle qui rend leurs œuvres uniques. Mais ma relation particulière je l'ai avec ce cher J.R.R ! Tolkien est le premier auteur de fantasy que j'ai lu, il est aussi celui que j'ai le plus lu, où je me suis le plus renseigné. J'ai lu non sans mal le Seigneur des Anneaux et aussi le Silmarillion. Il est le père de
la fantasy comme nous la connaissons, il a donné les bases du genre.
Mais pourtant je ne le rentre pas comme un auteur de fantasy, il est bien plus que ça. Pourquoi il ne peut entrer dans cette classification ? Pour la simple et bonne raison que ce n'était pas son but premier, il voulait donner une mythologie à l'Angleterre, son travail est plus à rapprocher d'un mythologue antique. Il a crée plus qu'un monde imaginaire, il a crée une véritable entité sur plusieurs millénaires. C'est par la suite, à partir de son travail que la fantasy est née et que des grands auteurs ont existé (dont l'un de mes préférés si ce n'est mon préféré : Terry Pratchett). Plus personne ne peut faire de la fantasy sans se baser sur Tolkien (soit on fait comme, soit on fait « pas comme »).  

 

Bilbo le Hobbit sort dans quelques mois que penses tu des adaptations de Tolkien par Peter Jackson ?

 

Je dois bien avouer que c'est un des films que j'attends le plus et depuis un sacré bout de temps. Peter Jackson
fait un travail énorme, il suffit de voir ses pertes de poids ou plus sérieusement de voir l'intensité qu'il met lui et
son équipe dans la réalisation des adaptations. Bon ensuite, il s'agit d'adaptation, tout n'est pas parfait (des elfes au Gouffre de Helm !), il y a pas mal de détails ou d'oublis (dont une que je vais parler plus tard) qui font grincer des dents (Arwenn est sympa mais bon heureusement qu'on la voit pas aussi souvent dans les livres ...), mais dans la globalité il a fait quelques choses de bien et surtout de beau (vu les descriptions précises de Tolkien, il n'avait pas le droit à l'erreur).  

 

Peux-tu nous parler du livre que tu as choisi ?

 

J'ai essayé de trouver un livre pas trop connu (exit Bilbo et le SDA), accessible à tous (au revoir le Silmarillon)
ou non écrit par Tolkien. Il ne me restait quelques choix, puis j'ai décidé de vous parler de mon personnage
préféré chez Tolkien : Tom Bombadil. Sa présence dans le SDA est un de mes passages favoris, mais Peter
Jacksona préféré ne pas le mettre dans son film …

http://petitemarie29.files.wordpress.com/2011/01/les-aventures-de-tom-bombadil_j-r-r-tolkien_081017103347.jpg

 

Le livre est une comptine, un recueil de poèmes qui date de 1962, qui se présente en France sous une forme bilingue (une page en anglais et l'autre en français). Il met en scène Tom Bombadil ; personnage mystérieux dont on connait peu de choses, mis à part qu'il est puissant, qu'il ne vieillit pas et que l'anneau unique n'a pas d'influence sur lui, même Gandalf ne sait pas qui il est; à travers différent poèmes très facile d'accès. On y retrouve aussi d'autres poèmes propre aux Hobbits et à la Comté. La plus part des poèmes sont censé appartenir au légendaire Livre Rouge (le livre rédigé par Bilbo et Frodo)


« Le vieux Tom Bombadil était un joyeux bonhomme ;
Il portait une veste bleu vif et des bottes jaunes,
Ceinture verte, culottes de peau
Et plume de cygne à son grand chapeau. (v. 1-4) »


Un livre qui se lit très facilement et rapidement, un petit moment de détente dans un monde qui va trop vite. Le personnage de Tom Bombadil est rafraichissant et cela nous permet de le connaître un peu plus lui et sa femme Baie d'Or, et aussi de comprendre un peu mieux le passage dans le SDA. Ce vieux Tom nous démontre sa qualité de conteur et de chanteur, en effet il nous raconte tout ce qu'il voit. Malheureusement on ne saura jamais qui il est, serait-il une blague de Tolkien pour que tout le monde se creuse la tête en vain ? Un livre donc accessible pour tous, surtout pour les fans de Tolkien (les fameux tolkiendill) dont le seul point  négatif reste ; comme souvent ; la traduction. De plus cette œuvre permet de découvrir un autre aspect de Tolkien, celui d'un poète, car il ne faut pas oublier, J.R.R est un littéraire, amateur de mythologie nordique et surtout professeur à l'Université d'Oxford, bien loin du titre de geek qu'on veut trop souvent lui donner à tort.

Publié dans L'Invité du moment

Commenter cet article

Maia 08/06/2012 17:54

que j'aime t'entendre parler de Tolkien ^^