Le Lion de Macédoine de David Gemmell

Publié le par Lily

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/0/2/2/9782070421220.jpgTitre : Le Lion de Macédoine

Auteur : David Gemmell

Nombre de tome : 4

Éditeur : Gallimard

Collection : Folio SF

Genre : Fantasy Historique

Prix : 7,50€-8,10€

 

4éme de couverture : Il s'appelle Parménion moitié spartiate, moitié macédonien et, dans le tissu de tous les avenirs possibles, la vieille Tanis a pressenti le rôle qu'il doit jouer contre l'Esprit du Chaos et l'avènement du Dieu Noir. Il sera le Lionde Macédoine et la Mort des Nations.Avant de devenir un strategos d'exception, il lui faudra cependant s'extraire de la haine et de l'humiliation que les jeunes Spartiates lui imposent, car il est un sang-mêlés.

Mais quand Sparte et ses lois odieuses précipitent dans la mort Dérae, la seule femme qu'il ait jamais aimée, pour Parménion ne reste qu'un horizon : celui de la vengeance... Sparte doit tomber !

 

Pourquoi j'ai lu ce livre : Il y a quelques mois, j'ai passé une annonce désespérée sur le facebook du blog, car j'étais en manque d'inspiration, en matière de fantasy. Et là deux amis, m'ont conseillée (et prêté par la même occasion), cette saga. J'en avait déjà entendu parlé comme étant un grand classique. A présent que j'ai lu le cycle dans sa totalité, je peux vous en faire la critique.

 

Mon avis : Le Lion de Macédoine fait partie de ces livres sacrifié par le mercantilisme des maisons d'édition française, cette saga a été publié en 2 tomes outre-Manche, en trois chez Mnémos (1er édition française) et en 4 chez Folio, "afin de respecter au mieux la volonté originelle de l'auteur". Les deux premiers tomes l'enfant maudit et la mort des nations correcpondant au premier tome. Et les deux derniers Le Prince noir et l'Esprit du Chaos, au deuxième tome.

 

Une fois mon coup de gueule passé, je peux enfin vous dire ce que j'en ai pensé. D'un point de vu général, j'ai aimé les deux premiers tomes, que j'ai littéralement dévoré, mais pas les deux derniers, il m'a fallut plus de deux semaines, pour lire le dernier tome, qui ne fait  que 400 pages. 

J'ai aimé le principe de créer une histoire dans l'Histoire, le personnage principale Parménion, est un personnage historique avéré mais dont on a presque tous oublier. David Gemmell se propose de nous raconter ses aventures, et comment il va aider Philippe de Macédoine et Alexendre le Grand dans leurs conquêtes. Mais il ne s'agit pas d'un roman historique, mais de fantasy historique. Dans cet univers, l'Esprit du Chaos menace de prendre le dessus et de rompre l'équilibre, seul Parménion, dit la mort des nations peu empêcher cela. Ce que j'ai apprécié je pense dans les deux premiers tomes, c'est le faite d'être sur le fil entre Fantasy et Roman Historique, la fantasy reste asses discrète, sous forme d'Oracle et de vision. Le monde recrée par Gemmell est presque palpable. Dans les deux derniers tome l'auteur passe à la vitesse supérieur, avec des mondes parallèles, des Centaures et des Titans, et même un Aristote des plus particulier. Ça a été peut-être trop pour moi, et je n'ai pas appréciéer la rupture avec les deux premiers tomes.

 

Quoi qu'il en soit le style reste agréable à lire, les références historiques sympathique, d'autant plus que c'est une période un peu bouder par la littérature (enfin à mon sens).

 

L'Extrait : Xénophon revient au bord du champ de bataille. La foule attendait le verdict, et même le roi se redressa sur son siège, les yeux rivés sur l'Athénien. "Le problème posé est intéressant, à tel point que l'avis des juges est partagé. Il est exact qu'une fusion des rangs spartiates avec les Sciritaîs ne peut être considérée honorable, ni même crédible.". Xénophon fit une pause et Parménion vit plusieurs spectateurs opiner du chef. Léonidas, qui le regardait fixement, se permit un sourire. Parménion déglutit. Mais le général n'en avait pas fini."MAis je suis de l'avis qu'il ne s'agit pas là d'un point d'honneur, mais plutôt d'une question de tactique et de discipline. Connaissant la force de son adversaire et conscient du fait que ce dernier avait utilisé la même formation avec succès au cours de ses cinq dernières batailles, le général Parménion a conçu un plan inhabituel. Je suis Athénien, mais je parle en tant qu'un homme qui admire plus que tous autre les qualité de l'armée spartiate.Et, comme je viens de le dire, nous nous trouvons l) face à une question de discipline. Tout repose sur un simple point :les Spartiate refuseraient-ils d'obéïr à l'odre donné ? La réponse est aisée. Quand au cours de leur longue et glorieuse histoire, les Spartiates ont-ils refusé d'obéir, quel qu'il fût ?"

 La réponse est aisée. Quand, au cours de leur longue et glorieuse histoire, les Spartiates ont-ils refusé d'obéir à un ordre, quel qu'il fût ? "

Publié dans Fantasy

Commenter cet article

Livres destock 31/10/2012 10:10

J'ai hâte de le lire !!

Maia 05/10/2012 20:07

Je n'avais pas vu ton article ^^ Bisous