Boys Don't Cry, enfin il paraît

Publié le par Lily

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/2/9/9/9782745954992.jpg

 

Titre : Boys don't cry

Auteur : Malorie Blackman

Editeur : Milan

Collection : Macadam

Genre : Ado

Prix : 12,50€

 

4éme de couverture :Dante attend les résultats de ses examens. Le courrier qui lui ouvrira les portes de l'université. De sa future vie. Celle dont il a toujours rêvé. Mais quand on sonne enfin à la porte, ce n'est pas le facteur, c'est Mélanie. Son ex-copine, dont il n'a plus entendu parler depuis des mois. Avec un bébé. Le sien. Le leur. Être père à 17 ans ? Il y a de quoi pleurer. Mais les garçons ne pleurent jamais... 

 

Pourquoi j'ai lu ce livre : Je l'ai repéré il y a quelques temps dans le magazine InterCDI (oui les prof-doc ont leur propre magazine ^^), et le résumé la couverture m'ont tous de suite accroché, je l'ai donc commandé , j'ai profité d'un Week-end où il n'était pas emprunté pour pouvoir le Lire. Une merveille.

 

 

 

Mon avis : Dante à 17 ans, il vient de finir le lycée et attend les résultats pour rentrer à l'Université, en gros il a sa jeunesse et son avenir devant lui, il est plein de rêve, voudrait devenir Journaliste pour ne pas reproduire les même erreurs que son père, partir loin de sa ville, et de sa maison. Mais voilà le destin va en décider autrement. Mélanie son ex-copine qu'il n'a pas vu depuis 20 mois frappe à sa porte et lui présente Emma, leur fille, prétextant qu'elle doit aller chercher des couches, Mélanie s'absente en laissant Emma à Dante, elle ne reviendra pas. Dante doit devenir  papa à plein temps et mettre entre parenthèse son avenir.

 

Ce livre m'a littéralement bouleversée et arrachée quelques larmes.

La paternité est je trouve un sujet qui est très peu traité, la paternité adolescente entre moins, (en effet les garçons sont généralement présenté dans la littérature, comme la personne qui pousse à l'avortement (Dante l'avoue lui-même d'ailleurs), ou encore le couard qui prend la suite au première problème, et la jeune fille se retrouve à élever seul son enfant).

Au début Dante refuse de devenir père, il ne veut pas tirer un trait sur son avenir et ses rêves, et c'est son propre père (avec qui il ne s'entant pas très bien) qui va lui rappeler son devoir, et lui montrer comment s'occuper de sa fille.

Et cette petit Emma qui au début n'était pas désirée, va mettre de la joie et de la vie dans cette famille, elle va rapprocher ses membres, elle était au final ce qui leur manqué

Dante va devoir grandir, et il va se rendre compte qu'il n'a pas été facile pour son père d'élever ses deux fils sans leur mère, il va enfin réussir à le comprendre.

Je crois que j'ai aimé tous les membres de cette famille.La petite Emma qui répand la joie autour d'elle.  Le père qui a du se sacrifier toute sa vie pour ses enfants, et qui continue à le faire, Dante qui prend ses responsabilités en main, Adam le frère de Dante qui essaye de vivre son homosexualité sans honte et qui s'assume tels qu'il est. Chaque homme de la famille va essayer de faire face à la situation et à leurs problème personnels, chacun à sa manière.

J'ai beaucoup aimé également la manière dont est organisé le livre. Le récit est à la première personne, il est raconté soit par Dante, soit par Adam, qui lui aussi à cette période vit des choses très dur.

 

Les thèmes abordés dans ce livre m'ont intéressé, la paternité, les relations entre hommes dans une même famille, l'homosexualité et l'homophobie, le passage à l'âge adulte.

Le tout est traité avec humour et émotion. 

 

Je recommande ce livre tous et à toutes, oui mes dames et mes messieurs, les hommes peuvent pleurer, ils ont également le droit d'être de bon père. 

 

 

Les extraits : "Emma lui avait souri. Et je n'avais jamais entendu Adam faire une déclaration d'amour à qui que ce soit. Mais là, voilà juste comme ça, il adorait ce bébé. Pourquoi ? Et pourquoi est-ce que je me sentais soudain si... vide ?"

 

"Quand j'avais acheté mon téléphone, on m'avait fournit une notice.

Quand papa avait acheté l'ordinateur familial, on lui avait fourni un mode d'emploi.

Quand Mélanie m'avait mis Emma sur les bras, je n'avais eu ni manuel, ni explication, ni mise à niveau. Rien."

Commenter cet article

Lizouzou 23/05/2012 13:01

Il est dans ma wish list ! :)

leslivresdelily 23/05/2012 13:16



Très bon choix ^^